Phénomène de résistance à la molécule amitraze ?

Présentation

Suite au nombre croissant de signalements d’apiculteurs sur le manque d’efficacité du traitement APIVAR, son fabriquant Vétopharma, en collaboration avec l’ADAPI, l’ADA Occitanie et le LDA 39, ont décidé de tester la sensibilité de Varroa destructor à la molécule active du traitement APIVAR (amitraze) et l’efficacité de ce traitement.

Pour se faire, l’essai sera divisé en deux parties :

  • Une première phase, réalisée in vitro, aura pour vocation de tester la sensibilité de varroa à la molécule Amitraze. Le laboratoire déterminera la concentration à partir de laquelle 90% des varroas sensibles (provenant de colonies AB) meurent (CL90). Cette dose sera ensuite appliquée sur des varroas provenant de colonies habituellement traitées à l’amitraze.
  • La seconde permettra de tester l’efficacité du traitement APIVAR en milieu opérationnel. Les tests auront lieu pendant la période de traitement annuel des colonies, en fin de saison 2021f, et seront accompagnés par un vétérinaire conventionné. Des lanières APIVAR seront introduites dans les 50 colonies pré sélectionnées en régions Occitanie et PACA et habituellement traitées à l’Amitraze (avec AMM). Elles seront suivies sur une durée de 16 semaines (10 semaines de traitement + 6 semaines de traitement contrôle).

 

Lanières de traitement APIVAR. (©Vétopharma)

Résultats

Résultats : à venir !

                            

Pour plus d’informations

N’hésitez pas à contacter le référent ADA Occitanie pour ce projet : Anthony Bouetard.