Prêt et réseau de balances connectées : on vous explique tout !

Quel intérêt à mettre ses données de poids en réseau ?

Au cours de la saison, les apiculteurs sont amenés à transhumer leurs ruchers dans différents secteurs géographiques pour suivre les floraisons et les miellées. Ces transhumances, et les déplacements qui s’ensuivent pour assurer le suivi régulier des colonies, représentent 40% des dépenses totales de l’apiculteur, ainsi qu’une importante source de pollution.

La balance connectée constitue une alternative à ses visites, permettant d’évaluer à distance l’état de santé de la colonie, l’état des réserves et l’avancement de la miellée. Aussi, en période de disette, l’apiculteur peut juger de l’état des réserves et définir si un nourrissement est nécessaire ou non.

Cependant, à l’échelle individuelle, ces balances sont peu représentatives de l’ensemble des colonies du rucher, et encore moins des ruchers localisés sur d’autres sites géographiques. C’est pourquoi l’ADA Occitanie se propose de prêter à ses adhérents des balances connectées et de mettre leurs données de poids collectées en réseau. Ils ont ainsi à leur disposition la base d’un observatoire de miellées. Ils peuvent analyser finement les dynamiques des miellées selon les territoires, être réactifs si certains emplacements s’avèrent peu fructueux, peuvent comparer leurs récoltes avec leurs collègues. Ce réseau a également un bénéfice social puisqu’il a l’intérêt de créer du lien entre les apiculteurs durant la saison.

 

Localisation des balances en 2021.

En 2021, 31 apiculteurs ont bénéficié d’un prêt de balances par l’ADA Occitanie

 En 2021, les 31 balances de l’ADA Occitanie (10 CAPAZ, 15 OPTIBEE et 6 BEEGUARD) ont été distribuées à des apiculteurs pour les accompagner dans leur saison apicole. Treize apiculteurs sont localisés en Midi-Pyrénées, dix-huit en Languedoc-Roussillon. Le rôle de l’ADA Occitanie est de les accompagner dans la prise en main technique des balances et dans l’utilisation des différents sites internet. Aussi, elle veille au bon respect des règles d’utilisation du réseau (notamment les mises à jour régulières des miellées et des communes).

Et les apiculteurs ayant des balances personnelles ?

Bien sûr, les apiculteurs ayant leur propre matériel et souhaitant entrer dans le réseau sont aussi les bienvenus. Ils auront ainsi accès aux données de poids de tous, et vice et versa. Une charte donne les règles pour rejoindre le réseau avec sa balance personnelle : les principaux engagements sont de ne pas divulguer les informations du réseau de balances en dehors des membres et de renseigner l’emplacement de ses ruchers avec le nom de la commune où ils se trouvent. Il ne s’agit pas de donner la situation exacte de l’emplacement, mais une information suffisamment précise pour être intéressante pour les membres du réseau en termes de dynamique de miellée. Aujourd’hui, 13 apiculteurs ayant leurs balances personnelles ont rejoint notre réseau (soit une cinquantaine de balances en plus mises en réseau) !

A noter : d’autres balances existent sur le marché :

Bee Online (Atelec eletronique), Beescale 4 (Connected Beekeeping), Beetracking, BeeWise, BeeZbee (Green&Connect), Help-Bees, Hives Scales (Arnia), Honeyinstruments, B-Keep (Hostabee), Label Abeille, OpenHiveScale, XLOG Bee (MicroEI), … Chacune de ces balances a ses avantages et inconvénients selon l’utilisation souhaitée par l’apiculteur. Une description synthétique est faite sur le site internet de l’ITSAP-Institut de l’Abeille (Pour en savoir plus, cliquez ici !).

Pour plus d'informations

N’hésitez pas à contacter Gwenaïs Templier, référente ADA Occitanie pour ce projet.