Comptages de varroas phorétiques

Pourquoi faire des comptages de varroas phorétiques ?

Le comptage de varroas phorétiques permet d’estimer le nombre de varroas en phorésie, 

c’est-à-dire sur les abeilles adultes, dénombré pour 100 abeilles dans le nid à couvain.

Ce type de comptage donne une approximation de l’infestation à un instant T et permet entre autre de vérifier l’efficacité d’une méthode de lutte anti-varroa. Ainsi, au besoin, un traitement de rattrapage pourra être déclenché avant que le dynamisme de la colonie soit affecté.

Dès le printemps, il est important de contrôler la charge en varroa de ses colonies. En effet, tout au long de la saison, les varroas vont se reproduire en parallèle du développement du couvain ce qui pénalisera les colonies en cours de saison. Laisser les varroa proliférer a un impact économique important : en saison les rendements miel seront pénalisés en hiver c’est la survie de la colonie qui est en jeu.

Réaliser le prélèvement d’abeilles en vue d’un comptage de varroa phorétiques

L’objectif est de prélever 300 abeilles principalement nourrices. Pour cela le prélèvement s’effectue sur un cadre de couvain avec une majorité de couvain au stade L5, ce qui correspond à des grosses larves avant operculation.

Après avoir vérifié l’absence de la reine sur la cadre, réalisez le prélèvement en faisant glisser un gobelet de prélèvement de haut en bas le long du cadre sur les abeilles. Celles-ci tomberont dans le gobelet et vous n’aurez plus qu’à secouer le gobelet pour les y maintenir le temps du prélèvement.

Le nombre de colonies à échantillonner dépend de la taille du rucher (Lee et al. 2010).

Nombre de colonies du rucher >20 20 10 5
Nombre de colonies à échantillonner 8 6 5 3

Deux méthodes de comptage de varroas phorétiques : sucre glace ou détergent

La méthode du sucre glace

Avantages : méthode non destructive avec réponse directe au rucher.

Inconvénients : Non utilisable si le temps est trop humide, pendant les grosses miellées et efficacité de 92% par rapport au détergent.

Matériel :

  • Pot de miel 1kg
  • Couvercle de pot grillagé
  • Sucre glace non aggloméré

La méthode au détergent

Avantages : méthode rapide, efficace à 100% et non dépendante des conditions météo et de miellée.

Inconvénients : méthode destructive pour les abeilles et manipulations à faire au retour du rucher.

Matériel :

  • Balance (facultative)
  • Détergent
  • Double tamis (1 maille de 5mm et 1 maille < 1mm)
  • Point d’eau courant

Estimation du taux d’infestation en varroa

Les comptages effectués vont permettre de calculer le taux varroas phorétiques pour 100 abeilles (VP/100ab). Il est indispensable de reporter les résultats à 100 abeilles afin de pouvoir comparer les colonies et les ruchers entre eux.

Si vous n’avez pas pesé l’échantillon mais prélevé 300 abeilles ou 120ml d’abeilles, le calcul est le suivant :

VP/100ab = Nombre de varroas dans l’échantillon / 3

Si vous avez pesé l’échantillon d’abeilles :

VP/100ab = 0,14 x 100 x V / PA

Avec :
V = nombre de varroas dans l’échantillon
PA = poids de l’échantillon
0,14 = poids moyen d’une abeille

 

Que faire de mes résultats ?

En fonction des infestations, vous pouvez être amené à devoir faire un traitement d’urgence pour ne pas pénaliser la productivité de la colonie voir ne pas la mette en péril. Afin d’échanger sur la stratégie de lutte la plus adaptée à votre situation, vous pouvez prendre contact avec Anthony Bouétard.

Le fait de réaliser des comptages avant hiver permettra, en cas de mortalité hivernale, d’éliminer la varroase des causes probables de mortalité de donc de pouvoir pousser plus loin les investigations.

Pour faciliter votre suivi, vous pouvez utiliser l’application développée par l’ITSAP. Cela vous permettra de suivre vos niveaux d’infestation au cours de la saison et en comparaison au saisons précédentes. De plus, les données alimentent une base nationale ce qui vous permettra de vous positionner par rapport aux autres apiculteurs.