Les aides spécifiques à l’apiculture - Aide au repeuplement de cheptel

Afin d’assurer le maintien des exploitations apicoles sur le territoire et de conforter non seulement une production de miel suffisante mais également une activité de pollinisation indispensable à la biodiversité, une aide au maintien et au développement des exploitations est mise en place par FranceAgriMer.

 

Objectifs

L’aide au maintien et développement du cheptel des exploitations apicoles a pour objectifs de :

 

Dépenses admissibles

Éléments pouvant bénéficier d’une subvention Montant forfaitaire de l’aide
Ruches neuves vides, au minimum avec un plancher, un corps et un toit 20 € HT
Ruchettes neuves vides, au minimum un plancher, un corps et un toit (les ruchettes en polystyrène haute densité (compact) avec nourrisseur sont éligibles) 13 € HT
Nuclei de fécondation avec fond, corps et toit 8 € HT
Essaims en provenance d’un pays membre de l’Union Européenne avec certificat d’origine du vendeur 40 € HT ; AB : 55 € HT
Paquet d’abeille (sans reine) en provenance d’un pays membre de l’Union Européenne avec certificat d’origine du vendeur 32 € HT
Reines en provenance d’un pays membre de l’Union Européenne avec certificat d’origine du vendeur 8 € HT

Pour être éligibles, les ruches et ruchettes doivent être achetées non peuplées. Les ruchettes en carton ne sont pas éligibles.

Les éléments fabriqués par l’apiculteur ne sont pas éligibles.

Les achats doivent être réalisés pour le maintien ou le développement du cheptel du demandeur. Les achats effectués en vue de la revente ne sont pas éligibles à l’aide. En conséquence, l’apiculteur s’engage à conserver ses achats et à ne pas revendre son exploitation pendant un minimum de 2 ans après la date d’acquisition.

 

Plafond et plancher d’aide :

 

Pour plus d’informations contactez Margaux Maurage.

Page dédiée sur le site de France Agri Mer